Présentation

Commentaires

Images aléatoires

Recommander

Jeudi 14 mai 2009 4 14 /05 /Mai /2009 13:59
Un voyage à l'autre bout du monde me tenterait bien actuellement: la Thaïlande par exemple.

Depuis que j'ai redécouvert cette merveilleuse cuisine au Bamboo Thaï, restaurant thaïlandais situé à Lourmarin (84), je ne me lasse pas de chercher et tester de nouvelles recettes.

Faute de mieux, j'ai mis de l'exotisme dans mon assiette.
En fermant les yeux, j'y étais presque... si si !



Curry de poulet aux cacahuètes et riz à la noix de coco

Ingrédients (pour 2 personnes):

Pour le curry de poulet:
- 2 escalopes de poulet émincées en très fines lanières
1 cuillère à soupe d’huile végétale
-cuillères à café rase de pâte de curry verte (vendue en épicerie asiatique)
- 20 cl de lait de coco
- 1 cuillère à soupe de sauce de poisson (Nuoc Mâm, épicerie japonaise)
- 1 cuillère à café bombée de beurre de cachuètes
- 80 gr de cacahuètes grillées à sec et concassées grossièrement
- 1 cuillère à café de sucre roux
- 1 pincée de cumin en poudre
- 1 cuillère à café de paprika en poudre (pour apporter un peu de couleur)
 
Pour le riz:
- 120 g de riz basmati
- 2 cuillères à café bombées de noix de coco râpée

Préparation:

Chauffez l’huile dans un wok (ou un fait-tout) à feu moyen.
Ajoutez la pâte de curryet remuez pendant 30 secondes, le temps au curry de dégager tous ses arômes.
Ajoutez 10 cl de lait de coco, mélangez et mettez sur feu plus doux.
Ajoutez le poulet et laissez cuire doucement une dizaine de minutes en remuant souvent.
 
Pendant ce temps, faites cuire le riz : dans une casserole, mettez le riz, la noix de coco et l'eau (1 volume de riz + 1,5 volume d'eau).
Faites chauffer, et à couvert, tenir à frémissement jusqu'à absorption totale du liquide. Découvrir un peu sur la fin s'il reste un peu d'eau, ou remettre un filet d'eau si le riz n'est pas assez cuit après absorption. Si vous possédez une machine à riz (cuiseur vapeur à riz), cette méthode de cuisson en sera facilitée.

Dix minutes plus tard, revenez à votre wok, ajoutez le beurre de cachuètes dans la sauce, mélangez un peu, puis le reste de lait de coco et remuez bien afin d’obtenir une sauce onctueuse.
Ajoutez le sucre, le cumin, le paprika et la sauce de poisson.
Laisser encore cuire deux minutes à feux doux (le poulet restera ainsi bien moelleux).

Ajoutez les cacahuètes, remuez et servez sans attendre, accompagné du riz à la noix de coco.

Cette recette est très goûteuse et très légèrement relevée (à peine piquante), mais pour les amateurs de plats très épicés, il est possible de rajouter un peu de piment en poudre (1/2 cuillère à café).
Pour ma part, j'aime ce plat préparé en toute simplicité et très épuré en aromates, mais les herbes fraîches comme la coriandre ou le basilic sont également les bienvenues pour ceux qui aiment mélanger les saveurs.


Par Laurence A. - Publié dans : Plats
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Jeudi 7 mai 2009 4 07 /05 /Mai /2009 14:45

Week-end prolongé en vue?
C'est le retour des apéritifs dînatoires dans le jardin (28°C à l'ombre un 7 mai, ça sent bon l'été!)
Pas envie de cacahuètes ni de chips ?
Optez pour ces minis pains escargots à l'ail, pignons, thym et parmesan.
Rapides à faire, ils sont également rapidement avalés, et avec beaucoup moins de scrupules que les cacahuètes !



Minis pains escargots à l'ail, pignons, thym et parmesan

Ingrédients :

•           une pâte à pizza maison. Tout le monde a sa recette, mais à défaut de chercher dans tous vos placards, vous en trouverez de très bonnes , ou .

•          50 g de pignons grillés à sec dans une poêle anti-adhésive
•          2 grosses gousses d'ail hachées
•          1 cuillère à soupe de thym séché
•          80 g de parmesan râpé
•          2 cuillères à soupe d'huile d'olive

Préparation :

Une fois votre pâte à pizza prête et levée, étalez-la sur 1 cm d'épaisseur maximum, en forme de rectangle.

Dans un pilon, écrasez grossièrement les pignons grillés, ajoutez l'ail haché, le thym, le parmesan et l'huile d'olive. Remuez bien l'ensemble afin d'obtenir une pâte grumeleuse.

Etalez cette préparation sur la pâte à pizza, et enroulez cette dernière sur elle-même dans le sens de la longueur.
Coupez des tronçons de 2 cm, placez les escargots sur une plaque de four agrémentée de papier cuisson, et enfournez à 200°C (Th.7) pendant 10 à 15 minutes.

Servez à vos convives une fois tiédis ou refroidis.

Par Laurence A. - Publié dans : Mises en bouche
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Lundi 27 avril 2009 1 27 /04 /Avr /2009 17:30
Le dimanche soir, rien de tel qu'une quiche/salade pour finir le week-end en beauté.
Cette fois-ci, mettons-y un peu d'originalité avec une recette de tarte médéviale, dénichée par Manu.

Personnellement, je trouve son résultat final beaucoup plus esthétique que le mien (si si, allez voir la photo et vous comprendrez).
Toutefois, le goût y était, et toute la petite famille s'est délectée de cette omelette aux herbes fraîches aussi moelleuse que savoureuse.
A renouveler donc.



Arboulastre ou omelette aux herbes fraîches

Ingrédients
:

- une pâte brisée (200gr de farine, 100gr de beurre,1 pincée de sel, 1 jaune d'œuf, un peu d'eau)

- 6 œufs

- 125 gr de crème fraîche

- 1 petit bouquet de persil plat

- 1 petit bouquet de ciboulette

- 5 branches d'estragon

- 1 petit bouquet de coriandre

- quelques feuilles de menthe

- quelques feuilles de céleri

- 3 cuillères à café de gingembre en poudre

- 1 cuillère à café de noix de muscade en poudre

- quelques bardes de lard (fumé pour moi)

- sel et poivre

Préparation:

J'ai respecté la recette de Manu à la lettre.

Hachez ensemble toutes les herbes, puis ajoutez les épices, la crème fraîche, mélangez aux œufs battus en omelette, salez et poivrez.

Foncez un moule à tarte avec la pâte brisée, faites-la cuire à blanc 10 minutes si besoin (à 200°C), ajoutez ensuite l'appareil ci-dessus, disposez les bardes de lard  en croisillons et faites cuire 30 minutes à 200°C (th.6/7).

Servez tiède ("ne trop chaude, ne trop froide") accompagnée d'une salade de roquette ou de mâche. 

Par Laurence A. - Publié dans : Tartes, quiches, chaussons, crumbles...
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Vendredi 17 avril 2009 5 17 /04 /Avr /2009 09:40
Décidemment Manu, tu as une grande influence sur moi ! ;o)

Ton message a boosté ma motivation (restée au placard depuis quelques semaines)...
Alors aussitôt dit, aussitôt fait !

Librement inspirées d'une recette sur
L'Internaute Cuisine, ces minis brochettes sont généralement vite englouties à l'apéro.
Bon d'accord, c'est un peu tôt pour les tomates (sauf les séchées), mais tant pis j'assume !



Brochettes Gnocchi, chorizo, tomates, tome de brebis, sauce pistou

Ingrédients:

- 1 sachet de gnocchi italien à poêler, préalablement cuits à la poêle comme indiqué sur l'emballage (remplacer le beurre par de l'huile d'olive)
-barquette de tomates cerises
quelques pétales de tomates séchées
- 1 chorizo (doux)
- 1 morceau de tome de brebis 
- huile d'olive
- miel d'acacia (du Plaisir à Cluny, les abeilles de Mikkaël ont bien travaillé)
- thym 
- sauce pistou maison: pignons grillés, basilic, parmesan, huile d'olive, sel et poivre (le tout mixé)
- 1 filet de crème liquide


Préparation:

Sur des pics en bois, alternez une tomate cerise, une tranche de chorizo, un morceau de tomates séchées et un gnocchi poêlé.
Mettez les brochettes dans un plat allant au four, arrosez d'un filet d'huile d'olive et de miel d'acacia, parsemez de thym et enfournez pour 5 à 10 minutes à 200°C.
Retirez du four lorsque les tomates cerises ont éclaté leur peau.
Laissez tiédir puis ajoutez les dés de tome de brebis.

Dans un bol, mélangez le pistou à un filet de crème liquide.
Présentez les brochettes sur des petits ramequins garnis de sauce pistou et trempouillez allègrement dedans avant de déguster.

On est vendredi... ce soir, c'est apéro dînatoire... bon appétit ! :o)



Par Laurence A. - Publié dans : Mises en bouche
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Lundi 30 mars 2009 1 30 /03 /Mars /2009 14:15

Les apéritifs dînatoires et les verrines ayant toujours le vent en poupe actuellement, je prend un malin plaisir à les conjuguer à tous les temps !

Ici, servis dans des verres à Téquilas frappées, ces onctueux cappuccini se dégustent en guise de mises en bouche et à la petite cuillère. A la vôtre !




Cappuccino glacé carottes et cumin

Ingrédients:

- 600g de carottes
- 40cl de bouillon de volaille
- 30 cl de crème liquide
- quelques pincées de cumin
- sel et poivre
- paprika en poudre

Préparation:

Epluchez et coupez les carottes en petites rondelles.
Faites-les cuire 20 minutes dans le bouillon.
Mixez le tout finement avec 20 cl de crème liquide et 2 pincées de cumin, afin d'obtenir un velouté onctueux et sans grumeaux.
Laissez refroidir, versez dans les verrines puis placez 1 à 2 heures au réfrigérateur.

Montez les 10cl de crème liquide restante en chantilly, avec un peu de de sel, de poivre et 3 pincées de cumin.
A l'aide d'une poche à douille, surmontez les verrines de chantilly au cumin, et parsemez de paprika.

Servez bien frais et dégustez à la petite cuillère à moka.

 



Par Laurence A. - Publié dans : Mises en bouche
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Jeudi 5 mars 2009 4 05 /03 /Mars /2009 12:10

Cette recette, c’est Océane qui m’a donné envie de la tester.
Elle l’avait présentée il y a quelques temps sur son blog gourmand « 1, 2, 3 petits plats ».

Pour un repas rapide un soir de semaine, c’est parfait, et en plus c’est très bon !
Merci Océane :o)



Timbales jambon comté et son coulis de tomates

Ingrédients :

 3 tranches de jambon blanc sans couenne
 3 œufs
 80 g de comté râpé
 15 cl de lait demi-écrémé
 1 cuillère à soupe de persil plat haché
 1 petite boîte de pulpe de tomates (400g)
 1 oignon haché
 1 gousse d'ail hachée
 1 cuillère à café d'origan
 1 pincée de sucre

Préparation :

Préchauffez le four à 180°C.

Hachez le jambon blanc.
Dans un saladier, battez les oeufs en omelette, ajoutez le hachis de jambon, le comté, le lait et le persil. Salez et poivrez.
Beurrez 4 ramequins individuels, remplissez-les de la préparation et disposez-les dans un plat allant au four. Versez de l'eau bouillante dans le fond du plat et faites cuire au bain marie dans le four pendant 25 minutes environ.

Pendant ce temps, préparez le coulis de tomates.
Dans une cocotte, faites revenir 2 ou 3 minutes l'oignon et l'ail hachés dans une cuillère à soupe d'huile d'olive.
Ajoutez ensuite la pulpe de tomates. Salez, poivrez, et ajoutez le sucre et l'origan.
Faites cuire à couvert 20 min puis 10 minutes à découvert.

Une fois cuite, mixez cette préparation pour obtenir un coulis bien lisse.
Démoulez les ramequins sur l'assiette de présentation, et entourez vos timbales du coulis de tomates.

Dégustez sans attendre.

 

 

Par Laurence A. - Publié dans : Tartes, quiches, chaussons, crumbles...
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Mercredi 11 février 2009 3 11 /02 /Fév /2009 18:15

Petit tour de magie:

- prenez un légume du Nord de la France (chicon pour les ch'tis) 
- utilisez le savoir-faire du chef bourguignon DD (Manu pour les intimes)
- ajoutez-y votre petit grain de sel régional... ou pas

Un coup de baguette magique et "Abracadabra" vous obtenez une excellente salade rafraîchissante, légère et goûteuse!

Largement inspirée de chez DD et les Autres, blog ami, dans sa nouvelle rubrique "La cuisine à DD".
DD alias Manu, ami blogueur et ami tout court !



La ch'tite salade... bourguignonne !...etc...

Ingrédients (pour 2 personnes):

- 2 endives
- 1 pamplemousse rose
- une dizaine de noix
- 50 g de comté
- 1 cuillère à soupe d'huile de pépin de raisin
- 1 cuilère à café d'huile de noix
- 1 cuilère à café d'huile de sésame
- quelques gouttes de vinaigre de framboises
- sel et poivre du moulin

Préparation:

Epluchez à vif le pamplemousse au-dessus d'un saladier pour récupérer le jus qui en coulera.
Coupez les quartiers en deux.
Emincez les endives en lanières, épluchez les noix et coupez le comté en grosses allumettes.  
Dans chaque assiette, répartissez les endives, le pamplemousse, les cerneaux de noix et le comté.

Dans un bol, mélangez le jus du pamplemousse avec le vinaigre et les huiles.
Versez sur la salade et terminez par une pincée de sel et quelques tours de moulin à poivre.

C'est prêt. Et c'est exquis ! Merci Manu :o)

Par Laurence A. - Publié dans : Salades
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Mercredi 28 janvier 2009 3 28 /01 /Jan /2009 10:26

Rétrospective sur mon entrée de Noël, légère et savoureuse.
Inspirée par L’Internaute Cuisine, riche en bonnes idées, je n’ai pas regretté mon choix.

Et à refaire dans l'année, sans aucun doute !



Verrines de quinoa, saumon fumé et crème d’amandes

Ingrédients (pour 6 verrines):
 

- 250 g de brousse

- 150 g de saumon fumé

- 100 g de quinoa

- 10 g de beurre

- 4 g de gélatine

- 15 cl de crème liquide

- 5 cuillères à soupe de poudre d’amandes

- ½ cuillère à café d’extrait d’amande amère

- 2 cuillères à café d’estragon

- 1 petit pot d’œufs de saumon

- sel, poivre

- 1 demi citron


Préparation:  

Faites cuire le quinoa comme indiqué sur le paquet.

Une fois cuit, incorporez le beurre, mélangez et réservez.

 

Dans un robot, mixez doucement la brousse avec la poudre d’amandes, l’estragon, l’extrait d’amande amère et 2 cuillères à soupe de crème liquide. Salez et poivrez.

Faites ramollir la gélatine dans un verre d’eau froide.
Pendant ce temps, montez la crème liquide en chantilly (mettez la crème + les branches du fouet 20 minutes avant au congélateur pour que la crème prenne bien).

Pressez la gélatine entre vos doigts pour l’égouttez, faites-la fondre dans une cuillère à soupe d’eau chaude, remuez rapidement. Incorporez-la dans la crème d’amandes, puis ajoutez doucement la chantilly avec une spatule.µ

Dressez les verrines : mettez une couche de quinoa au fond, du saumon fumé en petites lamelles par-dessus et la crème d’amandes sur le tout.

Placez au réfrigérateur au moins deux heures. Sortez les verrines à température ambiante 10 à 15 minutes avant de les servir.
Au dernier moment, placez une bonne cuillère à café d’œufs de saumon sur la crème et décorez d’un petit quartier de citron jaune.



Par Laurence A. - Publié dans : Entrées
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Mercredi 21 janvier 2009 3 21 /01 /Jan /2009 17:29

Une fois encore, je triche un peu, j’ai réalisé cette recette cet automne et je ne vous la livre qu’aujourd’hui. Le temps passe si vite…

Partie d’une recette de base de muffins natures, trouvée chez Caroline de Cookies, Muffins and Co... (spécialiste en la matière!), j’y ai rajouté du potiron cuit et du caramel au beurre salé, et au final on se retrouve avec des gourmandises englouties avant qu’elles aient eu le temps de refroidir. A refaire, donc.





 

Muffins au potiron et caramel au beurre salé

Ingrédients :

 

- 300g de farine

- 2 œufs

- 20cl de lait

- 125g de beurre

- 120g de sucre roux

- 100g d’amandes en poudre

- ½ cuillère à café de levure

- 100g de potiron cuit, égoutté et écrasé à la fourchette

- caramel au beurre salé (1 cuillère à moka par muffins), recette ici : clic

Préparation :

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sucre et la poudre d’amandes.
Dans un bol, faites fondre le beurre quelques secondes au micro-ondes.
Dans un second saladier, battez les œufs, puis ajoutez le lait et le beurre fondu, et fouettez de nouveau. Ajoutez le potiron écrasé en purée et mélangez bien.
Ajoutez cette préparation au mélange farine/levure/sucre/amandes.

Remplissez de moitié chaque moule à muffins avec de la pâte, posez une cuillère à moka de caramel au beurre salé au centre, et recouvrez de pâte (attention, ça gonfle : les moules à muffins doivent être remplis au ¾ maximum pour ne pas déborder à la cuisson).

Enfournez 20 minutes à 180°C (Th.6), laissez tiédir ou, pour les plus patients, refroidir complètement, et dégustez avec un bon thé.




NB : pas d’inquiétude si le caramel a tendance à sortir des muffins à la cuisson, le résultat final sera tout aussi réussi.


Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 23 commentaires
Mercredi 14 janvier 2009 3 14 /01 /Jan /2009 15:10

Dimanche dernier, c’était le jour de l’épiphanie, et le ciel se fendait d’un soleil radieux.
Je n’avais pas envie de me contenter d’aller acheter une galette chez mon pâtissier préféré de Castries (qui fait aussi d’excellents chocolats… ceux qui y ont goûté pourront le confirmer).

C’est pourquoi je me suis lancée dans l’élaboration de ma propre galette, sous l’inspiration d’Océane qui m’a irrésistiblement tentée avec son article du 3 janvier dernier, édité sur son blog 1, 2, 3 Petits Plats.

Je ne l’ai pas regretté.
Même si je n’ai pas respecté la recette à la lettre (je n’y arrive jamais !), j’ai gardé le principe de base qui m’a séduite, celui de fourrer ma galette d’un mélange de frangipane et de crème pâtissière.
Résultat : un vrai régal ! Une galette croustillante et un fourrage pas sec du tout, moelleux à souhait. Et c’est tata Lolo qui a eu la fève !



Galette des rois

Ingrédients:

- 2 pâtes feuilletées
- 1 fève
- 1 jaune d’œuf
- 2 cuillères à soupe de lait

Crème pâtissière :
- 2 jaunes d’œufs
- 60 g de sucre en poudre
- 20 g de maïzéna
- 20 cl de lait

Frangipane :
- 100 g de poudre d’amandes
- 50 g de beurre
- 1 oeuf

Préparation :

Faites la crème pâtissière :
Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre. Délayez la maïzena dans un fond de verre de lait froid. Faites tiédir le reste du lait.
Incorporez petit à petit le lait tiède aux jaunes d’œufs, ajoutez la crème de maïzena et remettez sur le feu. Remuez sans cesse sur feu moyen jusqu’à épaississement de la crème. Réservez à température ambiante.

Faites la frangipane :
Battez l’œuf avec le beurre fondu, puis ajoutez la poudre d’amandes et mélangez bien.

Mélangez la crème pâtissière refroidie et la frangipane ensemble.
Déroulez une première pâte feuilletée sur une plaque de four agrémentée de papier sulfurisé.
Etalez la préparation aux amandes en laissant 3 cm sans crème tout autour.
Déposez la fève et recouvrez de la deuxième pâte feuilletée.
Repliez les bords en les roulant un peu et en les soudant avec le jaune d’œuf délayé dans les 2 cuillères à soupe de lait.
Badigeonnez toute la galette au pinceau avec le même mélange jaune d’œuf/lait.

Tracez les dessins de votre choix avec le dos (l’envers de la lame) d’un couteau.
Enfournez durant 20 minutes à 200°C (Th 6/7), puis laissez 15 minutes de plus à 180°C (Th.6).

Personnellement, je préfère la déguster tiède, mais elle est très bonne également froide.



Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés