Présentation

Commentaires

Images aléatoires

Recommander

Mercredi 7 janvier 2009 3 07 /01 /Jan /2009 10:56
Il y a un peu plus d'un an, j'avais obtenu un petit succès sur L'Internaute Cuisine - dont je n'étais pas peu fière, je l'avoue - avec ma trilogie de poivrons au chèvre.
Cet été, sur les étals des maraichers, est apparu le poivron orange. Je ne sais pas s'il est issu d'un mariage génétique incongru (Manu saura me le dire, j'en suis sûre), j'ai toutefois eu envie de lui rendre justice en le rajoutant à ma précédente recette, qui de trilogie est devenue tétralogie.

Oui je sais Manu, ce n'est pas la saison des poivrons, mais pour la petite histoire, sache que:

1) mon clafoutis aux courgettes a été cuisiné, pris en photo et dégusté cet été (j'avais conservé la recette dans mes petits tiroirs secrets, en cas de panne d'articles sur mon blog et de flemmingite aigüe... j'ai bien fait, je n'avais rien à me mettre sous la dent à la mi-décembre, cette recette m'a sauvé la mise)
.

2) je voulais faire mes coulis de poivrons en septembre, à la fin de la saison, et les surgeler pour cet hiver, mais j'ai pensé qu'après plus de 3 mois dans le congélateur, mes petits coulis n'allaient plus être très très bons, gorgés d'eau et ayant perdu beaucoup de leur parfum. Je suis donc humaine, c’est à dire non infaillible, et oui je l'avoue j'ai craqué quelques jours avant Noël, j'ai acheté mes beaux poivrons multicolores, bien lisses, bien bombés, tout brillants et remplis de pesticides et autres saloperies
engrais dégoûtants au rayon fruits et légumes de Carrefour !!!
Arghhhh, shame on me!





Tétralogie de poivrons au chèvre

Ingrédients :

- 2 poivrons rouges
- 2 poivrons verts

- 2 poivrons jaunes
- 2 poivrons oranges
- 200 g de chèvre frais
- 6 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 6 cuillères à soupe de crème liquide allégée
- 1 pincée de piment d'Espelette
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès
- la moitié d'une petite gousse d'ail
- sel et poivre

Préparation :

Faites griller les poivrons sous le grill du four en les retournant régulièrement. En fin de cuisson, déglacez le plat avec le vinaigre de Xérès.
Une fois les poivrons grillés et cuits, placez-les dans un saladier recouvert de film alimentaire pendant 10 minutes ou plus, vous les pèlerez plus facilement. Conservez le jus qu'ils vont rejeter en les pelant.

Dans un bol, écrasez puis fouettez le chèvre avec la crème, l'huile d'olive, l'ail haché, le piment et un peu de sel.

Mixez séparément les 4 poivrons, additionnés d'une demi-cuillère à café du déglaçage au vinaigre et d'une cuillère à soupe de leur jus. Salez et poivrez.


Montez les verrines : une couche de poivron rouge, suivie de la crème au chèvre, puis une couche de poivron vert, de la crème au chèvre, ensuite une couche de poivron jaune, de la crème au chèvre, et pour finir, la couche de poivron.

Laissez reposer au frais pendant 2 heures minimum recouvert de film alimentaire. Dégustez bien frais à la cuillère, en entrée ou en mises en bouche selon la grosseur des verrines.

Présentez avec des tranches de pain de campagne grillées, frottées à l'ail et avec un filet d'huile d'olive, ou avec des gressins aux graines de sésame.

NB: Cette recette peut se préparer la veille et se conserver au frais sous film alimentaire. Ces proportions sont pour 6 verrines servies en entrée, ou jusqu'à 12, voire 16, mini verrines apéritives.  

Par Laurence A. - Publié dans : Mises en bouche
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Lundi 29 décembre 2008 1 29 /12 /Déc /2008 16:26
Un sapin illuminé, des bougies allumées, un menu de Noël festif, et bien sûr pour le cloturer, une bûche... mais pas si traditionnelle que ça!




Bûche clémentine chocolat

Pour le biscuit :

- 150 g de cookies à la nougatine

- 50 g de chocolat noir

Pour la mousse à la clémentine:

- 20 cl de crème liquide

- 3 feuilles de gélatine

- 160 ml de jus de clémentine (pressé pour moi)

- les zestes de 2 clémentines

- 40 g de sucre

- 2 œufs

- 3 cuillères à café de Maïzena

 

Pour le décor :
- bonbons chocolatés Maltesers

- cacao maigre en poudre

- sucre glace

 

Préparez la mousse à la clémentine :

Hydratez les feuilles de gélatine dans l’eau froide.
Pendant qu’elles ramollissent, mettez dans une casserole les 2 œufs battus en omelette, le sucre, la maïzena dilué dans un peu de jus de clémentines, le jus et le zeste de clémentines, mélangez continuellement au fouet sur feu moyen, jusqu'à épaississement (consistance d’une crème pâtissière).
Essorez la gélatine et ajoutez-la dans la crème. Remuez bien et laissez refroidir à température ambiante.

Mixez les cookies et ajoutez le chocolat fondu 20 secondes au micro-ondes avec 3 cuillères à soupe de lait. Mélangez bien.  

 

Montez la crème liquide en chantilly épaisse et ajoutez-y délicatement la crème à la clémentine, en soulevant bien la masse.

Versez une première couche de mousse au fond d’un moule à cake, agrémenté de film alimentaire, en remontant un peu sur les bords.
Ajoutez les cookies au chocolat au centre, ainsi que quelques Maltesers ça et là.
Recouvrez l’ensemble de mousse, étalez et égalisez bien.
Mettez du film alimentaire par-dessus et laissez prendre au réfrigérateur pendant 2 à
3 heures minimum.
Au moment de servir, démoulez délicatement dans une assiette rectangulaire. Décorez de Maltesers, saupoudrez l’ensemble de cacao maigre (à l’aide d’une petite passoire), et les boules de Maltesers d’un peu de sucre glace.

Servez sans attendre.


 


Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Mercredi 17 décembre 2008 3 17 /12 /Déc /2008 17:26

Pas trop envie de cuisiner, pas trop envie d'écrire...
Les fêtes approchent et les fourneaux vont bientôt se mettre en 4 pour festoyer en famille, alors je m'économise.

Toutefois, spéciale dédicace à Soisic et Adrienne - pour ne pas les nommer - après un mois de repos bien mérité, voici une petite recette de derrière les fagots...
C'est vraiment parce que c'est vous les filles! ;o)



Clafoutis courgettes et munster

- 200 g de Munster
- 3 petites courgettes (ou 2 grosses)
- 2 gros oeufs
- 25 g de Maïzena
- 10 cl de vin blanc de cuisine
- 20 cl de crème fraîche épaisse
- 1 cuillère à café de miel
- sel, poivre, cumin
 
Dans un moule à tarte, recouvert de papier sulfurisé, disposez le Munster coupé en fines tranchespuis les courgettes coupées en rondelles. 

Battez les oeufs avec la crème fraîche, la Maïzena, le vin blanc, le miel, le sel, le poivre et le cumin.
 
Verser ce mélange sur les courgettesEnfournez à 210°C (Th.7) pendant 40 à 45 minutes.
Servez tiède accompagné d'une salade verte.




Un clafoutis haut en saveurs!
Par Laurence A. - Publié dans : Tartes, quiches, chaussons, crumbles...
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Vendredi 14 novembre 2008 5 14 /11 /Nov /2008 13:54

Pour la réalisation de cette recette et l'écriture de cet article, plus facile et plus rapide, tu meurs!

Pas un mot de plus... pas le temps, over-bookée, débordée, dépassée, sous l'eau, arghhhh j'en peux pluuuuuuus !...




Escargots sucrés

 
Ingrédients:
 
- 125 g de farine
- 60 g de beurre froid coupé en tout petits morceaux
- 1 pincée de sel
- 2,5 cl d'eau froide
- 2 cuillères à soupe de cassonade  
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 cuillères à soupe de sucre semoule
- 1 cuillère à soupe de sucre glace

Préparation:
 
Faites une pâte brisée sucrée : dans un saladier, mettez la farine, le beurre, la cassonade, le sucre vanillé,  le sel et l'eau.
Mélangez rapidement, formez une boule, farinez-la et laissez-la reposer 5 minutes au frais.
A l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez votre pâte en forme de rectangle. Farinez dès que la pâte colle.
Saupoudrez la pâte de sucre semoule : 3 cuillères à soupe suffisent, ou davantage pour les plus gourmands.
Roulez la pâte dans le sens de la longueur en forme de boudin, enfermez ce dernier dans du film alimentaire et placez 10 minutes au frais.
Enlevez le film, coupez le boudin en tranches d'1 cm d'épaisseur maximum et placez les biscuits sur une plaque de four agrémentée de papier sulfurisé.
Enfournez à 180°C (thermostat 6) pendant 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés (en fondant,  le sucre semoule aura un peu débordé et caramélisé). Laissez refroidir et saupoudrez d'un peu de sucre glace à l'aide d'une mini passoire.




A déguster sans modération avec tout ce qui se boit: thé, café, chocolat, lait froid... heu... Champagne?
Pourquoi pas, pour remplacer les sempiternels boudoirs !).

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Vendredi 7 novembre 2008 5 07 /11 /Nov /2008 09:53
Oui, je l'avoue, je suis accro aux cookies!
Surtout l'automne et l'hiver, quand il fait bien froid dehors, et que l'on reste au chaud à la maison.
On les déguste devant un bon film le dimanche après-midi quand notre loulou fait la sieste et le fiston s'en délecte ensuite au goûter avec un verre de lait.

Il y a un peu plus d'un an, je croyais avoir trouvé The recette de cookies, celle qui ne pourrait jamais au grand JAMAIS être détrônée par aucune autre.
Que nenni... Là où je me méprenais, c'est qu'il n'en existe pas forcément une meilleure au-dessus de toutes les autres, mais sans aucun doute plusieurs différentes, et je dois le dire, tout aussi exquises.
Que la nature cuisine est cruelle, de nous mettre ainsi à l'épreuve face à notre volonté de ne pas succomber au pêché de gourmandise.
Personnellement, je ne résiste pas longtemps...

.... vous l'aviez deviné?



Il est probable qu'il n'y ait pas non plus des dizaines de recettes extraordinaires de cookies malgré tout.
Alors, je vous dirai aujourd'hui que de toutes celles dévorées dégustées jusqu'à présent, celle ici présentée fait au moins figure de leader, mais en première place ex-aequo avec celle dont je vous vantais les mérites plus haut.

Je vous livre donc cette merveille, déclinée sous plusieurs formes: au chocolat noir et au lait, au chololat noir et caramel au beurre salé, et pour finir au caramel au beurre salé tout court.
Il faut absolument tout essayer, c'est obligatoire pour tout gourmand qui se respecte!!!




Cookies addict en déclinaison de chocolat noir, de chocolat au lait et de caramel au beurre salé

Ingrédients:

- 130 g de chocolat noir

- 70 g de chocolat au lait

- 115 g de beurre mou

- 220 g de farine

- 1 oeuf

- 150 g de sucre roux (cassonade)

- 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

- 1/2 cuillère à café de levure chimique

- 1/2 cuillère à café de sel

- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

- 1/2 cuillère à café d’expresso en poudre (ou café soluble)

 

Pour le caramel au beurre salé:

- 160 g de sucre blanc en morceaux

- 80 g de beurre demi sel

- 20 cl de crème liquide

- 5 pincées de fleur de sel (ou sel de Guérande)


Préparation
:
 

Faites le caramel : dans une casserole en inox, placez les morceaux de sucre, humidifiez-les à peine avec un peu d'eau. Chauffez sans remuer jusqu'à l'obtention d'un caramel bien doré (pas trop foncé afin d'éviter l'amertume).
Retirez du feu et versez la crème liquide frémissante dessus en remuant vivement et en faisant attention aux projections éventuelles.
Mettez le beurre et la fleur de sel, et remuez doucement pour les faire fondre.
Versez dans un pot en verre, laissez refroidir à température ambiante puis placez au réfrigérateur.

Faites la pâte à cookies : mélangez le beurre avec la cassonade à la fourchette.
Ajoutez l'oeuf ainsi que l'extrait de vanille et l’expresso en poudre. Mélangez.
Ajoutez la farine, le sel, la levure et le bicarbonate.

Mélangez rapidement le tout puis ajoutez les deux types de chocolat coupés grossièrement en pépites.

Pour les cookies aux deux chocolat, formez des boules avec vos mains de la grosseur d’une grosse noix et aplatissez-les légèrement.

Pour ceux aux chocolats et caramel, f
ormez des boules identiques, coupez-les en deux, aplatissez-les et placez entre les deux cercles une noisette de caramel au beurre salé. Soudez les bords pour emprisonner le caramel au milieu.

Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant car la pâte s’étale pas mal à la cuisson.

Enfournez à 140°C pendant 20 minutes précises, pour un four à chaleur tournante, et 25 minutes pour un four traditionnel.

Les cookies paraissent encore un peu crus mais c'est normal, ils vont durcir en refroidissant.
Ne pas les décoller avant quelques minutes, car ils sont trop mous pour être manipulés à la sortie du four. Une fois tièdes (ils seront croustillants à l’extérieur et fondant à l’intérieur) dégustez-les sur le champ ou conservez-les dans une boîte en fer une fois refroidis.

NB : Placez le saladier de pâte au frigo entre les différentes fournées pour que la pâte reste manipulable.




J'ai trouvé la base de cette sublime recette sur le site d'Estelle, merci à elle donc pour cette découverte culinaire absolument fabuleuse.

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Vendredi 31 octobre 2008 5 31 /10 /Oct /2008 11:36
Le dimanche matin, quand il fait froid et qu'il pleut, ce qu'on est bien au chaud dans sa maison pour prendre son petit-déjeuner!
Alors allons-y gaiement, rien de meilleur que des pancakes tout chauds arrosés de sirop d'érable pour bien démarrer la journée, ça ravigote ça madame!




Pan cakes au lait ribot (8 pièces)

- 1 oeuf
- 2 cuillères à café de sucre
- 125 ml de lait
- 120 g de farine
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

Mettre tous les ingrédients dans le bol d'un robot et faites tourner jusqu'à ce
que les ingrédients soient bien mélangés.
Vous pouvez également utiliser un batteur électrique: dans ce cas, battre l'oeuf et le sucre ensemble dans un saladier, puis ajouter petit à petit et alternativement la farine (mélangée au bicarbonate) et le lait.
Rajoutez un peu de lait si la pâte est trop épaisse à votre goût, surtout si vous l'avez préparée un peu à l'avance.

Faites chauffer une poêle anti-adhasive avec un peu d'huile
et faites cuire chaque pan cakes 2 minutes de chaque côté environ.

Dégustez bien chaud !!

Merci à Audrey de Mets aventures pour cette délicieuse recette, gràce à elle j'ai pu utiliser mon lait ribot entamé pour la confection d'un gâteau, dont je vous livrerai la recette bientôt.

Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Jeudi 23 octobre 2008 4 23 /10 /Oct /2008 11:45

Dégustée et appréciée froide cet été, j'ai découvert cet automne que cette paschtida était toute aussi bonne chaude.
Accompagnée d'une salade verte, elle représente un dîner tout à fait complet et équilibré, tout en régalant la petite famille!



  • Paschtida de courgettes à la feta

    - 4 grosses courgettes (environ 1 kg)
  • - 3 œufs
  • - 175 g de dés de feta
  • - 3 cuillères à soupe de farine
  • - 70 g de comté
  • - 30 g de parmesan
  • - 1 cuillère à soupe de crème fraîche (légère ou non)
  • - sel et poivre 
  • - une bonne pincée de noix de muscade râpée


Coupez les courgettes en rondelles de 1 cm d'épaisseur, faites-les cuire à l'eau 5 à 8 minutes. Elles doivent être juste tendres mais pas trop cuites.
Égouttez-les en les pressant légèrement afin d'évacuer le maximum d'eau.
Dans un saladier, battez les œufs en omelette puis ajoutez le reste des ingrédients, salez et poivrez à votre convenance, ajoutez les courgettes et mélangez doucement. 
Versez dans un moule à manqué ou à cake beurré, ou en silicone.
Enfournez à 180°C (thermostat 6) pendant 45 minutes.
Démoulez et dégustez chaud ou une fois refroidi, selon vos préférences.

Cette paschtida peut être réalisée avec d'autres légumes au choix (carottes, choux fleur, brocolis, aubergines, courge, ou macédoine de légumes pour les plus pressés). Vous pouvez également la faire cuire dans des mini moules, et elle devient une jolie mise en bouche, ou encore s'emporte facilement pour un pique-nique ou une pause-déjeuner.


Petite astuce pour faire encore plus vite: râper vos courgettes, et vous n'aurez même pas besoin de les faire cuire au préalable (la consistance finale n'est pas la même, mais c'est très bon aussi).



Par Laurence A. - Publié dans : Entrées
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Vendredi 17 octobre 2008 5 17 /10 /Oct /2008 09:32
Vous l'aurez peut-être remarqué, mais depuis quelques temps, les recettes sucrées ont ma faveur.
Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais vous le dire... c'est juste une question d'envie.

Chaque week-end, je me lance dans une nouvelle recette de gâteau, de pain, de tarte, de brioche ou de cake trouvée sur le web dans la semaine, et chaque lundi je repars en quête de nouvelles idées pour le week-end suivant.

Samedi matin, c'est un gâteau tout simple qui a embaumé ma cuisine... et dimanche soir il avait déjà mystérieusement disparu...



Cake au citron et aux amandes

Ingrédients:

- 2 œufs
- 90 g de sucre blond de canne
- 60 g de crème liquide entière
- 8 cuillères à soupe de lait (100g)
- 5 cl d'huile d'olive
- 1 citron jaune (le zeste entier et le jus du demi-citron)
- 150 g de farine
- 70 g de poudre d'amandes
- 1 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel

Préparation :

Prélever tout le zeste du citron et le couper en petits bouts.
Dans un grand bol, mélangez la farine, la poudre d'amandes, la levure, le zeste et le sel.

Dans un saladier, fouetter au fouet électrique les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse (2 minutes).
Ajouter la crème, et la moitié du mélange farine/levure. Fouettez encore 1 minute.
Mettre ensuite le lait, et l’autre moitié du mélange farine/levure. Fouettez de nouveau 30 secondes.
Terminez par l’huile et le jus du demi-citron.
Bien fouetter encore 2 minutes supplémentaires pour obtenir une pâte homogène et légère.
Répartir la préparation dans un moule à cake beurré et fariné, ou sans rien si moule en silicone.
Faites cuire 40 min dans le four préchauffé à 180°C (th.6).
Piquer d’un couteau pour vérifier la cuisson, il doit ressortir propre.




Petit aparté: ces dernières semaines, j'ai reçu deux tags de la part de deux blogs amis, qui m'ont fait très plaisir.

Merci donc à 
Cardamome de m'avoir décerné ceci:




et à Béa de Scrapbooking, de m'avoir décerné cela:



J'ai été très flattée :o)

Pour ma part, j'en aime tellement que je ne saurais lequel choisir, alors si vous me le permettez, je décernerai de manière unanime ces deux récompenses à l'ensemble des blogs que je visite régulièrement, car tous, autant qu'ils sont, méritent d'être récompensés et plébiscités pour tout le plaisir qu'ils me procurent au quotidien.

Non non les amis, ce n'est pas hyppocrite, sincèrement, mais avouez que je m'en tire bien sur ce coup-là... quand même.

Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Vendredi 10 octobre 2008 5 10 /10 /Oct /2008 09:31

Sans complexe, parce qu'il ne faut pas en avoir pour manger une bouchée de ce gâteau.
Certes, il n'est pas à mettre entre toutes les mains, ou plus vraissemblablement dans toutes les bouches!
Pourtant, je ne saurais trop vous le recommander si vous êtes comme moi, adepte des VRAIS gâteaux au chocolat, qui ont un VRAI goût de chocolat! 

Ceux qui se sont reconnus... suivez-moi!

J'ai trouvé cette merveille sur le blog "C'est moi qui l'ait fait", et j'ai suivi la recette pratiquement à la lettre, sauf pour la poudre d'amandes que j'ai rajoutée aux ingrédients, il faut toujours que je rajoute mon grain de sel ma poudre d'amandes.




Gâteau au chocolat sans complexe

Ingrédients (pour 8 à 10 personnes):

- 250g de chocolat noir
- 250 g de beurre à température ambiante
- 200g de sucre
- 4 gros œufs
- 50g de farine
- 30g de poudre d'amandes

Préparation:

Faites fondre le chocolat au bain marie et laissez le refroidir.
Fouettez le beurre et le sucre pendant 4 minutes au batteur électrique (ou au Kitchen-Aid, pour les chanceux qui en possèdent un).
Ajoutez les œufs un à un, en battant 1 minute entre chaque œuf.
Incorporez le chocolat et battez 1 minute.
Incorporez la farine et la poudre d'amande, battez encore 1 minute.
Versez la pâte dans votre moule et lissez le dessus.
Enfournez 30 minutes environ à 180°C, jusqu’à ce que le gâteau soit légèrement gonflé et que le dessus se craquelle un peu.
Laissez refroidir avant de démouler.

Pour un résultat optimum, bien suivre les judicieux conseils de Pascale, dont cette recette est fortement inspirée:

- absolument attendre le lendemain (voire le surlendemain) avant de le goûter: pour une croûte craquante et un centre ultra moelleux. 
- comme il est très riche, le présenter sous forme de petites bouchées, afin que chacun le déguste en fonction de son appétit et de sa gourmandise.



Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 20 commentaires
Vendredi 3 octobre 2008 5 03 /10 /Oct /2008 09:07
En ce moment, je suis en quête de gâteaux, pains et autres cakes divers et variés pour le petit déjeuner.
Mon petit loulou de 2 ans n'a pas beaucoup d'appétit le matin, alors pour lui donner envie de manger un peu plus (la matinée qui suit en crèche est longue avant le repas du midi!) et lui proposer des aliments bons et équilibrés, je concocte depuis quelques temps de nouvelles recettes le week-end, et je les conserve dans une boîte en fer au frais pour les petits-déjeuners de tous les jours. 

Donc je vous disais... je cherche, je furète, je me promène ... et je trouve!
En voilà une super trouvaille, dénichée chez Léonine - qui ne va pas plaire à Mamina... oui, je sais, la banane, c'est pas ton truc! :o) - et réalisée le week-end dernier, mais que je vais refaire régulièrement car chez nous, on a adoré!!!

Et pour parfaire tout ça, spéciale dédicace à ma famille clunysoise préférée, de bonnes choses dedans pour un gâteau bien équilibré et pas très gras:
- des fruits (bananes et pommes)
- de la farine bio
- du sucre bio
- pas d'oeufs, ni de lait, ni de beurre

Qu'est-ce que vous me dites de ça?




Vegan banana bread

Ingrédients:

2 bananes mûres
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
100 g de compote de pommes (maison de préférence, ou tout faite mais bio pour moi)
100 g de sucre rapadura ou sucre roux (bio pour moi)
140 g de farine T55 (bio) 
140 g de farine T80 (bio)
(ou 280 g de farine blanche classique, ça va bien aussi)
1 sachet de levure chimique
1 pincée de sel
1 cuillère à soupe de 4 épices (facultatif)

Préparation:
Dans un grand saladier, mélangez la farine tamisée, le bicarbonate, la levure, les épices
et le sel.
Dans un petit saladier, écrasez les bananes à l'aide d'une fourchette, ajoutez
l'huile, la compote et le sucre et mélangez.
Versez la préparation à la banane sur la farine et mélangez bien (au fouet à main par exemple).
Verser la préparation dans un moule à cake et cuire dans le four préchauffé à 195°C (th.6/7) pendant 25 minutes, 
puis baissez à 170°C et poursuivez la cuisson pendant 20 minutes maxi.
Piquez la lame d'un couteau pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir propre.

Nous avons englouti ce pain de bananes en 2 petits-déjeuners. Mon fils a adoré et son papa aussi.
Il est vraiment léger, bien parfumé (grâce aux épices qui me rappellent les biscuits de Noël alsacien) et super bon!
J'ai même poussé le vice en le tartinant d'un peu de beurre frais et en le trempant dans mon café au lait, un vrai péché de gourmandise...

Par Laurence A. - Publié dans : Desserts
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés