Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 09:07

Contrairement à mes habitudes, ce post est d’une longueur inconsidérée.
Vous allez me dire, était-ce justifié ?

 

Je vous répondrai clairement et avec beaucoup de sincérité : OUIII !!!!

Vous allez voir ce que ce petit $¨^*µ&²¤ de macaron m’a fait endurer…

Et puis, je n’avais rien posté depuis 3 semaines, alors ça méritait un petit effort. :o)

Pour commencer, j’avoue que pour cette vraie première expérience (parce que je dois dire que par le passé, j’ai déjà tenté d’en faire, mais je ne connaissais rien de rien à la sainte bible des macarons et au B.A.BA de ce petit biscuit qui nous en fait voir de toutes les couleurs… double sens... haha), au final, j’ai été assez contente du résultat.

Bon d’accord, je dois vous dire que j’ai commencé à
8 h du matin mon 1er mixage au robot et terminé mes derniers fourrages à 23h
le soir même…
Bon d’accorrrrd, je dois vous avouer aussi mes nombreux essais malheureux – macarons trop mous, indécollables, trop durs, craquelés, sans collerette – avant de parvenir à la parfaite maîtrise de la cuisson.

Mais bon, il fallait vous en parler de tout ça, afin qu’à votre tour vous puissiez, sans m’en vouloir à mort jusqu’à la fin de vos jours, réussir à la perfection cette mignardise qui nous fait tous fondre de plaisir actuellement.

Ils ont donc été confectionnés durant la journée de samedi, pour être dégustés dimanche, à l’occasion de la fête des mères. Ma maman a eu la gentillesse d’apprécier, ce qui m’a consolé de toutes ces heures difficiles passées à pester, crier, suer, languir  devant mon four.

Regardez ces merveilles:


Pour les ingrédients, je vous les livre ci-dessous :

Ingrédients pour 80 macarons (3 cm de diamètre, autrement dit « une bouchée »)

Pour les macarons :

- 3 Blancs d'oeufs
- 210g de Sucre glace
- 125g de Poudre d'amandes
- 30g de Sucre en poudre
- Colorant alimentaire : jaune (Vahiné)

Pour le fourrage :

- 2 Jaunes d'oeufs
- 40g de Maïzena
- 25g de Beurre
- 2 Citrons jaunes : 2
- 40g de Sucre en poudre

Le matériel nécessaire :

3 plaques à pâtisserie identiques ou 1 plaque + 1 grand plat + 1 moule
un robot avec couteau
un batteur avec fouets à neige
un tamis
un verre doseur
une balance ménagère
papier sulfurisé
une poche avec une douille lisse
une spatule en silicone (Matfer)

Pour la pratique, rien ne sert d’aller chercher plus loin, je vous envoie directement là où j’ai justement trouvé ma bible en matière de macarons, j’ai nommé Pure gourmandise .


Ce blog est rempli des meilleurs conseils pour éviter les erreurs, même si l’expérience de chacun sera différente à chaque fois, et qu’il faudra finalement s’adapter à son propre « coup de main », son matériel, son four… et sa patience ! :o)

Pour ma part, avant d’arriver à cette mAAAgnifique texture, ce goût exquis, cette coque bien lisse, cette sublime collerette que tout le monde pourra m’envier, je suis passée par quelques déboires et autres déconvenues, que vous verrez plus bas…

Ce même dimanche, j’ai également fait des macarons au café et praliné, et des macarons au chocolat. Vous comprenez alors pourquoi j’ai mis la journée de samedi à confectionner 160 macarons (j’ai divisé par deux la quantité des ingrédients pour les macarons au café/praliné et au chocolat, mais tout de même !) et en faire cuire 16 fournées.
Pfiou… j’ai adoré, mais quel boulot !

Avant d’en arriver là, disais-je plus haut, ma première fournée n’était pas assez cuite (les macarons ne se décollaient pas), je les ai remis au four, mais rien n’y a fait, la base est restée scotchée au papier sulfurisé, et je me suis retrouvée avec la petite coque vide entre les doigts… snif…

La deuxième fut réussie en terme de look, mais la cuisson n’était pas encore suffisante puisque après fourrage au lemon curd, et quelques heures au réfrigérateur, ils se sont littéralement effondrés. Qu’à cela ne tienne, le concassé de macarons obtenu sera resservi en verrine agrémentée d’un fromage blanc onctueux, un délice.

Une petite photo qui ne présageait pas cette cruelle fin avant le passage désastreux au réfrigérateur (la collerette s'était tout de même déjà un peu affaissée):




La troisième fournée fut parfaite ! Bonne cuisson, bonne tenue, bonne texture, bonne saveur, tout bon !

Et là, au sommet de ma gloire, tandis que je me gonflais d’orgueil et me vantais d’avoir maîtrisé LA BÊTE en si peu de temps, voilà qu’elle me file entre les doigts comme revenue à l’état sauvage !
Voilà t’y pas que ma jolie et si délicate collerette ne se forme plus sous mes yeux éberlués, et que ma coque d’un brillant si subtil se transforme en une vilaine craquelure.

Arrrrghhhh…. Mais qu’avait-il bien pu se passer ????

Au bout de deux fournées à me frotter le front et à me creuser la cervelle devant mes petits biscuits tout ratés,… j’ai compris !

Vous verrez que sur le blog « Pure Gourmandise », il est expliqué qu’il faut utiliser 3 plaques superposées. Palliant à ce manque de matériel, je les ai remplacées par une plaque seule, un grand moule à roulé rectangulaire par-dessus et pour finir un grand plat à gratin en verre. Sur ce dernier, je plaçais ma feuille de papier sulfurisée agrémentée de petits dômes de pâte crue et j’enfournais.
Au bout de 3 fournées, j’ai pêché par excès de zèle, et ma trop grande impatience m’a joué des tours. Explication : en plaçant ma feuille sur mon plat tout juste sorti du four, je cassais à la base la règle d’or de la collerette parfaite. La base des macarons cuisaient donc trop vite et en se figeant empêchait mes petits fours de monter en une gracieuse corolle bien lisse. Et pour couronner le tout, au bout de 10 minutes de cuisson à trépigner devant mon four, le biscuit finissait par monter, mais se craquelait cruellement d’avoir attendu si longtemps de s’épanouir.
Quelle triste fin, n’est-ce pas ?

Bon bref, tout est rentré dans l’ordre à partir du moment où j’ai bien attendu 10 minutes entre chaque fournée que mon plat refroidisse, et puis c’était réglé.

Voici donc les macarons craquelés et sans collerette.
C'est indéniable, ils n'ont pas le look, mais le goût y était!




Voyez la progression... il en faut du temps pour devenir un pro du macaron! :o)




Pour finir en beauté cette pléiade de bons conseils qui auront forcément pour conséquence de vous faire renoncer à faire des macarons… - héhé je sais, c’est pas fair play de me consoler comme ça, mais faut bien se consoler d’une manière ou d’une autre. Après tout, les plus gourmands d’entre vous passeront outre et se lanceront tout de même dans l’aventure, non ?..... NON ? – voici les deux règles à respecter absolument si vous voulez être sûrs d’optimiser la réussite de votre entreprise :

- toujours utiliser un support froid ou pas trop chaud au démarrage (votre plat ou votre plaque ne doit pas dépasser 50°C quand vous posez vos macarons crus dessus)
- faire deux ou trois premières fournées restreintes, histoire de tester votre four et éviter de gâcher de la bonne matière première (pour ma part, la cuisson idéale fut finalement : 13 minutes à 150°C + 10 minutes à 130°C).
- A la sortie du four, faire glisser le papier sulfurisé sur votre plan de travail, que vous aurez préalablement un peu mouillé à l’eau froide. Puis attendre 5 minutes, décoller vos macarons et les faire bien refroidir à l’envers sur une grille avant de les fourrer à la ganache.

Voilà donc toute l’épopée de cette fabuleuse journée.

Le temps et le courage m’ont manqué pour prendre en photo les macarons au café/praliné et au chocolat (et je ne sais pas si j’en referai bientôt…), mais pour information, même en procédant de façon identique pour chaque parfum, je n’ai pas réussi à obtenir une jolie collerette pour les macarons au chocolat. Le cacao amer en poudre dans la recette de base a dû changer toute la donne, sans doute… j’ai pourtant respecté la recette à la lettre…

Pour ceux qui ont testé et qui ont la solution miracle, je suis preneuse. ;o)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence A. - dans Mignardises
commenter cet article

commentaires

Daphné 23/12/2010 10:12


Je suis en train d'en faire en ce moment même... Deuxième fois que je fais cette recette de Pierre hermé ; meringue à l'italienne.. Donc, la dernière foid, colerette impec pas de craquelures...
mais là, je viens de faire une première 'bande test'.. pas de colerette et coquen fendillées exactement comme sur ta première photo...
Je vais donc laisser croûter plus longtemps, peut être superposer 3 plaques (même si la dernière fois je ne l'avais pas fait et les colerettes était très bien)... J'ai peur .. x)
Mais bon, du moment que c'est bon ! :P
Sinon je me dis que ici, le temps est extrêmement humide !! il pleut, c'est moite... L fendillement vient peut être de là ...

Dis moi qu'as-tu fais pour passer de la première photo (fendillés) à la deuxième ??


ONDALI 21/02/2009 17:20

Je n'ai pas arrêté de rire sur tes malheureux aventures mais j'admire ta persévérence merci pour tes conseils au sujet des 3 plaques car c'est difficile de trouver le matériel adéqat.

Carole 17/07/2008 17:05

Merci pour ton message sur mon blog. Félicitations pour tes premiers macarons, ils sont superbes ! je n'ai pas encore osé tenter cette aventure là ;)

klank 09/07/2008 19:40

Bravo ils sont superbes ;)

oranie 08/07/2008 17:57

Tu es d'une patience, je n'ai jamais essayer de faire des macarons et je suis pas encore motiver pour les faire, en tout cas un grand bravo "CHEF", merci pour ton comm' çà me permets de découvrir le tien,à bientôt

Articles Récents

  • Couronne briochée au pesto et au Coulommiers
    Une recette ultra simple, pas très longue à préparer (si vous achetez votre pâte à brioche chez votre boulanger) et qui en jette à l'apéro !J'ai nommé la couronne briochée au pesto et au Coulommiers. Couronne briochée au pesto et au Coulommiers Ingrédients:...
  • Gratin de poulet et légumes au Mont d'Or
    Cette fois, le froid commence bel et bien à s'installer. Je ne résiste donc pas plus longtemps à l'appel du fromage fondu ! C'est la première recette du genre de la saison, mais ça ne sera pas la dernière... Pour commencer en beauté, un joli Mont d'Or...
  • Aubergines farcies
    Tout comme pour la courgette, ce sont les derniers jours de l'aubergine. Profitons-en une dernière fois avec un mode de cuisson ultra rapide, découvert il y a peu, et qui donne un fondant incomparable à ce légume parfois spongieux ou caoutchouteux à la...
  • Pain à l'ail rapide
    Rien de plus convivial que les apéritifs dînatoires entre amis. Pour les amateurs d'ail, voici une recette qui devrait combler vos attentes ! Pain à l'ail Ingrédients : - 2 petites baguettes précuites - 150 g de beurre salé - 8 gousses d'ail - 1 bouquet...
  • Tian de courgettes et riz au parmesan
    Le soleil et des températures élevées pour l'arrière-saison me permettent de cuisiner les dernières courgettes avant d'entamer des recettes plus automnales. Profitons-en encore peu, avec un plat qui permet de faire manger des légumes aux enfants récalcitrants. Tian...
  • Gratin de légumes à la fourme d'Ambert
    Encore une recette de légumes de saison. Je ne m'en lasse pas en ce moment. Et toujours pour apporter une note gourmande: du fromage! Ici de la fourme d'Ambert. Juste délicieux!! Gratin de légumes à la fourme d'Ambert Ingrédients (pour 4 à 5 personnes):...
  • Salade de quinoa, lentilles, légumes et feta
    Une salade vitaminée pour un hiver en pleine forme, et parfaite pour la lunch box! Pour la vinaigrette, ne la mélangez pas à l'avance dans la salade. Chacun se servira en fonction de ses besoins ou de ses envies. Et surtout, adaptez-la selon vos goûts:...
  • Le meilleur crumble aux légumes et au chèvre
    Alors là, je ne saurais que trop vous recommander cette succulente recette. Le principe est tout bête - un crumble salé - mais il allie des saveurs exquises pour qui aime les légumes, le fromage, les aromates... Je me suis inspirée d'une recette basique...
  • Joyeux anniversaire Abracadabra!
    Abracadabra fête ses 10 ans! Bon anniversaire à mon petit blog, né en 2006, la même année que mon fiston adoré. C'était une belle année! Merci à tous ceux qui ont permis qu'il continue d'exister: les lecteurs fidèles qui viennent piocher des idées depuis...
  • Galettes de légumes
    Accompagné d'une salade verte (agrémentée de graines de courge) et d'un fruit, voilà un dîner complet et léger. Galettes de légumes Ingrédients (Pour 4 personnes) : - 1 oignon rouge - 1 pied de brocoli - 4 à 5 carottes - 4 œufs - 80 g de parmesan râpé...