Présentation

Commentaires

Images aléatoires

Recommander

Mignardises

Dimanche 30 décembre 2012 7 30 /12 /Déc /2012 11:03

De saison...

http://nsa29.casimages.com/img/2012/12/30/121230105609227448.jpg

http://nsa30.casimages.com/img/2012/12/30/121230105906163024.jpg


http://nsa29.casimages.com/img/2012/12/30/121230110105421757.jpg




























http://nsa29.casimages.com/img/2012/12/30/121230095233547774.jpg

Ce que j'ai mis dedans...


http://nsa30.casimages.com/img/2012/12/30/121230110535254470.jpg


Bonnes fêtes de fin d'année à tous!




Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 18 novembre 2012 7 18 /11 /Nov /2012 10:41

Retour en enfance...

http://nsa29.casimages.com/img/2012/10/01/121001123129757264.jpg
Chantilly aux Carambars

Ingrédients (pour 6 personnes):

- 25 cl de crème liquide
- 9 carambars

Ustensiles:

- un siphon de 50 cl de contenance
- 1 cartouches de gaz

Préparation:

Faire chauffer doucement la crème avec les carambars, en remuant jusqu'à ce qu'ils soient entièrement fondus.
Verser dans le siphon, fermer et mettre 1 cartouche de gaz.
Secouer vivement et placer au réfrigérateur pendant 4 heures minimum (peut se préparer la veille).
Personnellement, j'ai servi cette chantilly en mignardise dans de petites verrines, pour accompagner une salade de fruits frais, après un repas copieux.
Cela fait un dessert assez léger, mais avec une belle touche de gourmandise, et régressive à souhait!

 

 

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 9 septembre 2012 7 09 /09 /Sep /2012 08:56

Pour finir en beauté notre pique-nique chic, je vous propose des cupcakes à la crème de mascarpone et speculoos.
Cette recette m'a été inspirée par Céline, qui nous avait apporté une recette très proche de celle-ci lors de notre dernière soirée filles.
Elle nous avait impressionnées avec une ribambelle de petits gâteaux plus beaux et colorés les uns que les autres, et j'avoue que j'avais particulièrement jeté mon dévolu sur ses cupcakes aux speculoos.
Il fallait que je me lance à mon tour!

Ici, afin d'alléger quelque peu ce dessert riche en calories, je n'ai pas préparé une base de muffins (c'est à dire avec du beurre), mais j'ai choisi de faire ma base de gâteau au yaourt. Le résultat fut une réussite. Merci Céline pour cette divine découverte!

http://nsa29.casimages.com/img/2012/09/04/120904061354926742.jpg

http://nsa29.casimages.com/img/2012/09/04/120904061858982009.jpg

Cupcakes à la vanille, crème de mascarpone et speculoos

Ingrédients (pour 12 cupcakes):

Pour les gâteaux:

- 1 yaourt nature
- 100 g de sucre
- 3 oeufs
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 180 g de farine
- 1 paquet de levure
- 1 pot d'huile (utiliser le pot de yaourt vide): arrêter le niveau à 1 cm du bord

Suggestion de présentation: caissettes en papier (facultatif)

Pour le glaçage:

- 150 g de mascarpone
- 90 g de crème de speculoos
- 1 speculoos finement émietté (facultatif)

Préparation:

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients du gâteau, en battant entre chaque ingrédient, dans l'ordre indiqués sur la liste.
Remplir au deux tiers des moules à muffins avec la pâte (agrémentés de petites caissettesen papier: facultatif).
Enfourner à 180°C (th.6) pendant 15 minutes. Laisser refroidir.

Préparer le glaçage.
Battre le mascarpone et la pâte à spéculoos au batteur électrique pendant 1 minute.
Remplir une poche à douille et recouvrir vos  cupcakes de  cette préparation.
Parsemer de spéculoos émiettés pour finir de décorer.

Placer au frais jusqu'au moment de servir.
Ces petits gateaux sont bien meilleurs tout juste sortis du réfrigérateur (à mon goût), car la crème aux speculoos reste bien ferme.
(En réchauffant à température ambiante, elle aurait tendance à devenir plus vite écoeurante, alors que bien fraîche, c'est un régal!).

 

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 24 décembre 2011 6 24 /12 /Déc /2011 08:30


Mon fils de 5 ans et demi s'est régalé à découper toutes les formes à l'emporte-pièce, et surtout à dévorer ensuite ces délicieux petits biscuits croquants et moelleux à la fois.

http://nsa28.casimages.com/img/2011/12/15/111215041353646334.jpg


Biscuits de Noël aux noisettes

Ingrédients (pour 30 à 40 biscuits, selon leur grosseur):

- 125 g de beurre ramolli
- 125 g de cassonade
- 1 oeuf
- 1 jaune d'oeuf mélangé à une cuillère à café de lait
- 1 pincée de sel
- 55 g de noisettes décortiquées et hachées
- 250 g de farine

Préparation:

Mélanger le beurre mou et la cassonnade pour obtenir une pommade.
Ajouter l'oeuf, le sel et les noisettes hachées puis bien mélanger.
Terminer par la farine, écraser à la fourchette et rassembler avec les mains en une boule de pâte.

Etaler au rouleau sur un demi centimètre d'épaisseur (fariner un peu dès que ça colle).
Découper à l'emporte-pièce tous les biscuits jusqu'à épuisement de la pâte.
Dorer au jaune d'oeuf + lait à l'aide d'un pinceau.

Sur une plaque garnie de papier sulfurisé, enfourner à 160°C pendant 15 minutes.

Déguster tiède ou froid, et conserver dans une boîte en fer blanc (jusqu'à 10 jours).

http://nsa28.casimages.com/img/2011/12/15/111215043358751317.jpg
Joyeux Noël à tous !

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 28 janvier 2011 5 28 /01 /Jan /2011 19:20

En souvenir d'une série qui a marqué télévisuellement la décennie passée...

Extrait de dialogues:

"... Phoebe à Rachel :Ça fait pas longtemps qu’on se connaît. Je veux que tu saches trois choses.
Un : mes amis sont ce qui compte le plus dans ma vie. Deux : je ne mens jamais.
Et trois : je fais les meilleurs cookies aux flocons d’avoine.(elle lui offre un cookie)

Rachel : Merci ! Je les avais pas goûtés !

Phoebe : J’en fais pas souvent. C’est déloyal pour les autres cookies.

Rachel : T’as raison ! J’en ai jamais mangé d’aussi bons !

Phoebe : Comme quoi je mens pas !

Rachel : Si tu le dis ! ..."

Et ça c'est vrai, elle ne ment pas Phoebe, ils sont délicieux!!

 

http://nsa25.casimages.com/img/2011/01/17/110117113152784226.jpg

Les fabuleux cookies de Phoebe

Ingrédients (pour 30 à 40 cookies):

- 190g de beurre ramolli
- 150g de sucre roux
- 140g de sucre blanc
- 1 oeuf
- 200g de flocons d'avoine
- 190g de farine
- 120g de raisins secs
- 1 cuillère à café d'extrait naturelde vanille
- ¾ de cuillère à café de levure

- ¾ de cuillère à café de bicarbonate de soude
- une pincée de sel

(personnellement, j'ai divisisé les quantités par 2)

Préparation:

Dans un saladier, mélangez au fouet à main le beurre et les sucres pour obtenir un mélange onctueux.
Ajoutez l'oeuf et la vanille, bien remuer.

Dans un autre saladier, mélangez les flocons d'avoine, la farine, la levure, le bicarbonate et le sel.
Versez le tout sur la première préparation et mélangez à la cuillère en bois.

Ne travaillez pas la pâte trop longtemps.
Ajouter les raisins secs et mélanger doucement.

Formez des boules de la taille d'une grosse noix, et placez-les espacées de 5 cm sur la plaque de votre four (+ papier sulfurisé).
Enfournez à 190°C (th.6/7) pendant 12 minutes environ.

Laissez refroidir un peu avant de les disposer sur une grille.

Ils sont excellents et super croustillants!

Recette tirée du livre Les délices de Friends

 

http://nsa26.casimages.com/img/2011/01/17/11011711211370786.jpg



Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mercredi 21 janvier 2009 3 21 /01 /Jan /2009 17:29

Une fois encore, je triche un peu, j’ai réalisé cette recette cet automne et je ne vous la livre qu’aujourd’hui. Le temps passe si vite…

Partie d’une recette de base de muffins natures, trouvée chez Caroline de Cookies, Muffins and Co... (spécialiste en la matière!), j’y ai rajouté du potiron cuit et du caramel au beurre salé, et au final on se retrouve avec des gourmandises englouties avant qu’elles aient eu le temps de refroidir. A refaire, donc.





 

Muffins au potiron et caramel au beurre salé

Ingrédients :

 

- 300g de farine

- 2 œufs

- 20cl de lait

- 125g de beurre

- 120g de sucre roux

- 100g d’amandes en poudre

- ½ cuillère à café de levure

- 100g de potiron cuit, égoutté et écrasé à la fourchette

- caramel au beurre salé (1 cuillère à moka par muffins), recette ici : clic

Préparation :

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sucre et la poudre d’amandes.
Dans un bol, faites fondre le beurre quelques secondes au micro-ondes.
Dans un second saladier, battez les œufs, puis ajoutez le lait et le beurre fondu, et fouettez de nouveau. Ajoutez le potiron écrasé en purée et mélangez bien.
Ajoutez cette préparation au mélange farine/levure/sucre/amandes.

Remplissez de moitié chaque moule à muffins avec de la pâte, posez une cuillère à moka de caramel au beurre salé au centre, et recouvrez de pâte (attention, ça gonfle : les moules à muffins doivent être remplis au ¾ maximum pour ne pas déborder à la cuisson).

Enfournez 20 minutes à 180°C (Th.6), laissez tiédir ou, pour les plus patients, refroidir complètement, et dégustez avec un bon thé.




NB : pas d’inquiétude si le caramel a tendance à sortir des muffins à la cuisson, le résultat final sera tout aussi réussi.


Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 23 commentaires
Vendredi 14 novembre 2008 5 14 /11 /Nov /2008 13:54

Pour la réalisation de cette recette et l'écriture de cet article, plus facile et plus rapide, tu meurs!

Pas un mot de plus... pas le temps, over-bookée, débordée, dépassée, sous l'eau, arghhhh j'en peux pluuuuuuus !...




Escargots sucrés

 
Ingrédients:
 
- 125 g de farine
- 60 g de beurre froid coupé en tout petits morceaux
- 1 pincée de sel
- 2,5 cl d'eau froide
- 2 cuillères à soupe de cassonade  
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 cuillères à soupe de sucre semoule
- 1 cuillère à soupe de sucre glace

Préparation:
 
Faites une pâte brisée sucrée : dans un saladier, mettez la farine, le beurre, la cassonade, le sucre vanillé,  le sel et l'eau.
Mélangez rapidement, formez une boule, farinez-la et laissez-la reposer 5 minutes au frais.
A l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez votre pâte en forme de rectangle. Farinez dès que la pâte colle.
Saupoudrez la pâte de sucre semoule : 3 cuillères à soupe suffisent, ou davantage pour les plus gourmands.
Roulez la pâte dans le sens de la longueur en forme de boudin, enfermez ce dernier dans du film alimentaire et placez 10 minutes au frais.
Enlevez le film, coupez le boudin en tranches d'1 cm d'épaisseur maximum et placez les biscuits sur une plaque de four agrémentée de papier sulfurisé.
Enfournez à 180°C (thermostat 6) pendant 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés (en fondant,  le sucre semoule aura un peu débordé et caramélisé). Laissez refroidir et saupoudrez d'un peu de sucre glace à l'aide d'une mini passoire.




A déguster sans modération avec tout ce qui se boit: thé, café, chocolat, lait froid... heu... Champagne?
Pourquoi pas, pour remplacer les sempiternels boudoirs !).

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Vendredi 7 novembre 2008 5 07 /11 /Nov /2008 09:53
Oui, je l'avoue, je suis accro aux cookies!
Surtout l'automne et l'hiver, quand il fait bien froid dehors, et que l'on reste au chaud à la maison.
On les déguste devant un bon film le dimanche après-midi quand notre loulou fait la sieste et le fiston s'en délecte ensuite au goûter avec un verre de lait.

Il y a un peu plus d'un an, je croyais avoir trouvé The recette de cookies, celle qui ne pourrait jamais au grand JAMAIS être détrônée par aucune autre.
Que nenni... Là où je me méprenais, c'est qu'il n'en existe pas forcément une meilleure au-dessus de toutes les autres, mais sans aucun doute plusieurs différentes, et je dois le dire, tout aussi exquises.
Que la nature cuisine est cruelle, de nous mettre ainsi à l'épreuve face à notre volonté de ne pas succomber au pêché de gourmandise.
Personnellement, je ne résiste pas longtemps...

.... vous l'aviez deviné?



Il est probable qu'il n'y ait pas non plus des dizaines de recettes extraordinaires de cookies malgré tout.
Alors, je vous dirai aujourd'hui que de toutes celles dévorées dégustées jusqu'à présent, celle ici présentée fait au moins figure de leader, mais en première place ex-aequo avec celle dont je vous vantais les mérites plus haut.

Je vous livre donc cette merveille, déclinée sous plusieurs formes: au chocolat noir et au lait, au chololat noir et caramel au beurre salé, et pour finir au caramel au beurre salé tout court.
Il faut absolument tout essayer, c'est obligatoire pour tout gourmand qui se respecte!!!




Cookies addict en déclinaison de chocolat noir, de chocolat au lait et de caramel au beurre salé

Ingrédients:

- 130 g de chocolat noir

- 70 g de chocolat au lait

- 115 g de beurre mou

- 220 g de farine

- 1 oeuf

- 150 g de sucre roux (cassonade)

- 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

- 1/2 cuillère à café de levure chimique

- 1/2 cuillère à café de sel

- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

- 1/2 cuillère à café d’expresso en poudre (ou café soluble)

 

Pour le caramel au beurre salé:

- 160 g de sucre blanc en morceaux

- 80 g de beurre demi sel

- 20 cl de crème liquide

- 5 pincées de fleur de sel (ou sel de Guérande)


Préparation
:
 

Faites le caramel : dans une casserole en inox, placez les morceaux de sucre, humidifiez-les à peine avec un peu d'eau. Chauffez sans remuer jusqu'à l'obtention d'un caramel bien doré (pas trop foncé afin d'éviter l'amertume).
Retirez du feu et versez la crème liquide frémissante dessus en remuant vivement et en faisant attention aux projections éventuelles.
Mettez le beurre et la fleur de sel, et remuez doucement pour les faire fondre.
Versez dans un pot en verre, laissez refroidir à température ambiante puis placez au réfrigérateur.

Faites la pâte à cookies : mélangez le beurre avec la cassonade à la fourchette.
Ajoutez l'oeuf ainsi que l'extrait de vanille et l’expresso en poudre. Mélangez.
Ajoutez la farine, le sel, la levure et le bicarbonate.

Mélangez rapidement le tout puis ajoutez les deux types de chocolat coupés grossièrement en pépites.

Pour les cookies aux deux chocolat, formez des boules avec vos mains de la grosseur d’une grosse noix et aplatissez-les légèrement.

Pour ceux aux chocolats et caramel, f
ormez des boules identiques, coupez-les en deux, aplatissez-les et placez entre les deux cercles une noisette de caramel au beurre salé. Soudez les bords pour emprisonner le caramel au milieu.

Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant car la pâte s’étale pas mal à la cuisson.

Enfournez à 140°C pendant 20 minutes précises, pour un four à chaleur tournante, et 25 minutes pour un four traditionnel.

Les cookies paraissent encore un peu crus mais c'est normal, ils vont durcir en refroidissant.
Ne pas les décoller avant quelques minutes, car ils sont trop mous pour être manipulés à la sortie du four. Une fois tièdes (ils seront croustillants à l’extérieur et fondant à l’intérieur) dégustez-les sur le champ ou conservez-les dans une boîte en fer une fois refroidis.

NB : Placez le saladier de pâte au frigo entre les différentes fournées pour que la pâte reste manipulable.




J'ai trouvé la base de cette sublime recette sur le site d'Estelle, merci à elle donc pour cette découverte culinaire absolument fabuleuse.

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Vendredi 19 septembre 2008 5 19 /09 /Sep /2008 09:37

Voilà une gourmandise qui se laisse dévorer sans problème à l'heure du café... et qui m'a permis de remporter un an d'abonnement à Elle à table (concours de mignardises pour accompagner le café) en 2007 si mes souvenirs sont bons...

Et tout en bas, un tag!
 

  http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/18/120418074932772366.jpg

Rochers Coco truffés au chocolat

Ingrédients pour les truffes

- 10 cl de crème fraîche

- 200 g de chocolat noir

- 25 g de beurre

- 15 g de cacao maigre en poudre

Préparation:

Faites bouillir la crème, arrêter le feu, verser par-dessus le beurre et le chocolat coupés en morceaux. Faites fondre en tournant. Mettez au frais
6 heures. Façonnez de petites boules
et roulez-les dans le cacao.

Remettez au frais le temps de faire la pâte "coco".

Ingrédients pour les rochers coco:

- 3 blancs d'oeufs
- 180 g de noix de coco
- 100 g de sucre semoule

- 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

Mélangez correctement tous les ingrédients. Mettez de la pâte dans le creux de votre main, posez une truffe au centre, puis recouvrez de pâte. Bien tasser entre vos deux paumes, et en essayant  le plus possible de vous rapprocher de la forme d’une pyramide. Enfournez à 150° environ (Th.5 ) jusqu'à ce que les rochers aient une belle couleur dorée (mais pas trop).

Laissez refroidir, et dégustez à température ambiante, à l’heure du thé ou du café, en guise de mignardises.

Se conserve quelques jours au réfrigérateur, dans une boîte en fer.
 



http://img206.imageshack.us/img206/7118/rochercocochoco2qc2.jpg


TAG littéraire

1- Citer la personne qui nous a "tagué"

2- Indiquer le règlement
3- Choisir un livre, l'ouvrir à la page 123
4- Recopier à la 5ème ligne, les 5 lignes suivantes; (mais si c'est clair ça)
5- Indiquer titre, auteur, éditeur, année d'édition

1- Mon ami Manu de chez DD et les autres
(quand est-ce que vous descendez nous voir?)

2- Voir au-dessus.

3- Choisir un livre, l'ouvrir à la page 123: c'est fait.

4- « - A mon avis, mais ce n’est qu’un avis, ton mystère   
à toi réside dans l’enfance. Il y a un truc qui s’est passé
qui t’a bloquée… Je me demande souvent pourquoi tu
fais si peu cas de toi-même, pourquoi tu as si peu
d’assurance…
 » 

 

5- Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol, Le Livre de Poche, 2006  


Je ne l'ai pas encore terminé... 15 minutes tous les soirs, ça avance doucement mais sûrement... en tout cas, j'aime beaucoup.

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 22 commentaires
Jeudi 29 mai 2008 4 29 /05 /Mai /2008 11:07

Contrairement à mes habitudes, ce post est d’une longueur inconsidérée.
Vous allez me dire, était-ce justifié ?

 

Je vous répondrai clairement et avec beaucoup de sincérité : OUIII !!!!

Vous allez voir ce que ce petit $¨^*µ&²¤ de macaron m’a fait endurer…

Et puis, je n’avais rien posté depuis 3 semaines, alors ça méritait un petit effort. :o)

Pour commencer, j’avoue que pour cette vraie première expérience (parce que je dois dire que par le passé, j’ai déjà tenté d’en faire, mais je ne connaissais rien de rien à la sainte bible des macarons et au B.A.BA de ce petit biscuit qui nous en fait voir de toutes les couleurs… double sens... haha), au final, j’ai été assez contente du résultat.

Bon d’accord, je dois vous dire que j’ai commencé à
8 h du matin mon 1er mixage au robot et terminé mes derniers fourrages à 23h
le soir même…
Bon d’accorrrrd, je dois vous avouer aussi mes nombreux essais malheureux – macarons trop mous, indécollables, trop durs, craquelés, sans collerette – avant de parvenir à la parfaite maîtrise de la cuisson.

Mais bon, il fallait vous en parler de tout ça, afin qu’à votre tour vous puissiez, sans m’en vouloir à mort jusqu’à la fin de vos jours, réussir à la perfection cette mignardise qui nous fait tous fondre de plaisir actuellement.

Ils ont donc été confectionnés durant la journée de samedi, pour être dégustés dimanche, à l’occasion de la fête des mères. Ma maman a eu la gentillesse d’apprécier, ce qui m’a consolé de toutes ces heures difficiles passées à pester, crier, suer, languir  devant mon four.

Regardez ces merveilles:


Pour les ingrédients, je vous les livre ci-dessous :

Ingrédients pour 80 macarons (3 cm de diamètre, autrement dit « une bouchée »)

Pour les macarons :

- 3 Blancs d'oeufs
- 210g de Sucre glace
- 125g de Poudre d'amandes
- 30g de Sucre en poudre
- Colorant alimentaire : jaune (Vahiné)

Pour le fourrage :

- 2 Jaunes d'oeufs
- 40g de Maïzena
- 25g de Beurre
- 2 Citrons jaunes : 2
- 40g de Sucre en poudre

Le matériel nécessaire :

3 plaques à pâtisserie identiques ou 1 plaque + 1 grand plat + 1 moule
un robot avec couteau
un batteur avec fouets à neige
un tamis
un verre doseur
une balance ménagère
papier sulfurisé
une poche avec une douille lisse
une spatule en silicone (Matfer)

Pour la pratique, rien ne sert d’aller chercher plus loin, je vous envoie directement là où j’ai justement trouvé ma bible en matière de macarons, j’ai nommé Pure gourmandise .


Ce blog est rempli des meilleurs conseils pour éviter les erreurs, même si l’expérience de chacun sera différente à chaque fois, et qu’il faudra finalement s’adapter à son propre « coup de main », son matériel, son four… et sa patience ! :o)

Pour ma part, avant d’arriver à cette mAAAgnifique texture, ce goût exquis, cette coque bien lisse, cette sublime collerette que tout le monde pourra m’envier, je suis passée par quelques déboires et autres déconvenues, que vous verrez plus bas…

Ce même dimanche, j’ai également fait des macarons au café et praliné, et des macarons au chocolat. Vous comprenez alors pourquoi j’ai mis la journée de samedi à confectionner 160 macarons (j’ai divisé par deux la quantité des ingrédients pour les macarons au café/praliné et au chocolat, mais tout de même !) et en faire cuire 16 fournées.
Pfiou… j’ai adoré, mais quel boulot !

Avant d’en arriver là, disais-je plus haut, ma première fournée n’était pas assez cuite (les macarons ne se décollaient pas), je les ai remis au four, mais rien n’y a fait, la base est restée scotchée au papier sulfurisé, et je me suis retrouvée avec la petite coque vide entre les doigts… snif…

La deuxième fut réussie en terme de look, mais la cuisson n’était pas encore suffisante puisque après fourrage au lemon curd, et quelques heures au réfrigérateur, ils se sont littéralement effondrés. Qu’à cela ne tienne, le concassé de macarons obtenu sera resservi en verrine agrémentée d’un fromage blanc onctueux, un délice.

Une petite photo qui ne présageait pas cette cruelle fin avant le passage désastreux au réfrigérateur (la collerette s'était tout de même déjà un peu affaissée):




La troisième fournée fut parfaite ! Bonne cuisson, bonne tenue, bonne texture, bonne saveur, tout bon !

Et là, au sommet de ma gloire, tandis que je me gonflais d’orgueil et me vantais d’avoir maîtrisé LA BÊTE en si peu de temps, voilà qu’elle me file entre les doigts comme revenue à l’état sauvage !
Voilà t’y pas que ma jolie et si délicate collerette ne se forme plus sous mes yeux éberlués, et que ma coque d’un brillant si subtil se transforme en une vilaine craquelure.

Arrrrghhhh…. Mais qu’avait-il bien pu se passer ????

Au bout de deux fournées à me frotter le front et à me creuser la cervelle devant mes petits biscuits tout ratés,… j’ai compris !

Vous verrez que sur le blog « Pure Gourmandise », il est expliqué qu’il faut utiliser 3 plaques superposées. Palliant à ce manque de matériel, je les ai remplacées par une plaque seule, un grand moule à roulé rectangulaire par-dessus et pour finir un grand plat à gratin en verre. Sur ce dernier, je plaçais ma feuille de papier sulfurisée agrémentée de petits dômes de pâte crue et j’enfournais.
Au bout de 3 fournées, j’ai pêché par excès de zèle, et ma trop grande impatience m’a joué des tours. Explication : en plaçant ma feuille sur mon plat tout juste sorti du four, je cassais à la base la règle d’or de la collerette parfaite. La base des macarons cuisaient donc trop vite et en se figeant empêchait mes petits fours de monter en une gracieuse corolle bien lisse. Et pour couronner le tout, au bout de 10 minutes de cuisson à trépigner devant mon four, le biscuit finissait par monter, mais se craquelait cruellement d’avoir attendu si longtemps de s’épanouir.
Quelle triste fin, n’est-ce pas ?

Bon bref, tout est rentré dans l’ordre à partir du moment où j’ai bien attendu 10 minutes entre chaque fournée que mon plat refroidisse, et puis c’était réglé.

Voici donc les macarons craquelés et sans collerette.
C'est indéniable, ils n'ont pas le look, mais le goût y était!




Voyez la progression... il en faut du temps pour devenir un pro du macaron! :o)




Pour finir en beauté cette pléiade de bons conseils qui auront forcément pour conséquence de vous faire renoncer à faire des macarons… - héhé je sais, c’est pas fair play de me consoler comme ça, mais faut bien se consoler d’une manière ou d’une autre. Après tout, les plus gourmands d’entre vous passeront outre et se lanceront tout de même dans l’aventure, non ?..... NON ? – voici les deux règles à respecter absolument si vous voulez être sûrs d’optimiser la réussite de votre entreprise :

- toujours utiliser un support froid ou pas trop chaud au démarrage (votre plat ou votre plaque ne doit pas dépasser 50°C quand vous posez vos macarons crus dessus)
- faire deux ou trois premières fournées restreintes, histoire de tester votre four et éviter de gâcher de la bonne matière première (pour ma part, la cuisson idéale fut finalement : 13 minutes à 150°C + 10 minutes à 130°C).
- A la sortie du four, faire glisser le papier sulfurisé sur votre plan de travail, que vous aurez préalablement un peu mouillé à l’eau froide. Puis attendre 5 minutes, décoller vos macarons et les faire bien refroidir à l’envers sur une grille avant de les fourrer à la ganache.

Voilà donc toute l’épopée de cette fabuleuse journée.

Le temps et le courage m’ont manqué pour prendre en photo les macarons au café/praliné et au chocolat (et je ne sais pas si j’en referai bientôt…), mais pour information, même en procédant de façon identique pour chaque parfum, je n’ai pas réussi à obtenir une jolie collerette pour les macarons au chocolat. Le cacao amer en poudre dans la recette de base a dû changer toute la donne, sans doute… j’ai pourtant respecté la recette à la lettre…

Pour ceux qui ont testé et qui ont la solution miracle, je suis preneuse. ;o)

Par Laurence A. - Publié dans : Mignardises
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés